10 views
0

oriOri développé par Moon Studio à la base produit par Microsoft Studio sorti le 27 avril 2016, devrait ravir les fans du genre. Jeu de plate-forme fantastique en arc en ciel.

Les fans d’Ori blind forest e vont se régaler, comme l’annonce la suite, Ori et la Volonté des Wisps sur Xbox One et PC le 11 février 2020, l’éditeur Microsoft et le développeur Moon Studios.

Contenu wikipédia :

Tout commença dans la forêt de Nibel, une nuit d’orage et d’ouragan, lorsqu’une violente bourrasque emporta une feuille de lumière du grand Arbre aux Esprits. Virevoltant dans la tempête, elle attira l’attention d’une créature de la forêt appelée Naru. Lorsqu’elle se posa enfin, la feuille prit la forme d’un enfant de lumière, endormi sous la pluie. Naru prit l’enfant sous son aile, et éleva l’enfant comme si c’était le sien. Son nom était Ori.

Quelque temps plus tard, Ori et sa mère adoptive vaquaient à leurs occupations, batissant un pont pour atteindre une forêt fruitière, lorsque l’Arbre aux Esprits se para de lumières chatoyantes et abondantes qui coulèrent sur la forêt, résonnant d’un seul appel : « Ori, reviens ! ». Mais Naru, paniquée, prit l’enfant avec elle, et ils se réfugièrent dans leur caverne. L’arbre redoubla ses appels, mais n’arriva pas à atteindre Ori. Pendant ce temps, un drame terrible se préparait.

Après une longue période passée dans leur caverne, la faim poussa Naru à aller chercher de la nourriture pour son fils affaibli. Elle trouva la forêt méconnaissable, les rivières taries, l’herbe sèche, l’Arbre aux Esprits dépouillé de ses feuilles, tout comme le reste de la forêt désolée. Après avoir chuté en cherchant quelques fruits devenus rares, Naru rentra bredouille à la caverne. Épuisée, elle préféra donner le dernier fruit des réserves à Ori, affichant n’avoir pas faim, avant de sombrer dans le sommeil. Ori ira chercher des fruits à son tour, et grâce à son agilité naturelle il réussit là où Naru avait échoué. Il revint les bras chargés de fruits, le sourire jusqu’aux oreilles, proposant un fruit à Naru. Elle ne bougea pas. Ori s’approcha. Il la secoua, elle ne réagit pas. Il la secoua plus fort, il lui sauta dessus, il la remua du mieux qu’il put, il s’évertua jusqu’à l’épuisement. En vain. Ori finit par comprendre que Naru était morte de faim.

Ori quitta sa clairière natale, n’ayant pas le courage d’enterrer Naru. Abattu, affamé, à nouveau orphelin, il avait perdu l’espoir. Il avança sans regarder où il allait, s’écorchant dans les ronces, chutant, se relevant péniblement, chutant encore, rampant à terre. À bout de forces, il finit par s’évanouir. Son dernier soupir se mêla aux ténèbres.

Près de la paume d’Ori, une fleur naquit. Puis une autre. Puis dix. Puis cent. Puis la plaine tout entière s’illumina, porteuse d’un message pour l’Arbre aux Esprits. Dans l’arbre devenu creux, une faible lueur s’éveilla. Une lueur d’espoir.

Source : Bloody Dsigusting

Le jeu devrait sortir le 11 février 2020 sur PC et sur Xbox One

About author
Claire Gozen

Claire Gozen

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *