555 views
0

American beauty luxure

Lust for Darkness est un jeu à la première personne d’horreur, barbelé de violences sexuelles entre sang versé, chair moite et  vices exploités. Disponible depuis le 12 juin 2018 sur Steam, la protection adulte contre les mineurs n’est pas garantie.  Comment protéger nos enfants sur Steam ? Coupez votre ordinateur, mettez un mot de passe de connexion complexe. Adoptez Keepass. Pour la suite, Lust For Darkness est un hommage total à Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, d’American Beauty avec Kevin Spacey et  d’une histoire vieille comme le monde. Développé par Movie Games Lunarium et édité par PlayWay et Movie Games.

Dans Lust for Darkness, vous incarnez Jonathan Moon. Celui-ci reçoit la série épistolaire de sa femme disparue un an plus tôt dans des circonstances étranges. Dans les messages, il dispose de certaines indications mystérieuses, dont se rendre dans une demeure isolée.  Après quoi, l’homme découvre, entre stupéfaction profonde et horreur, qu’à l’intérieur d’étranges cultes démoniaques se déroulent.  Pris de peur, il se réfugie dans les salons glauques de luxures. “Une horreur psychologique de rechercher la satisfaction à la frontière de deux mondes entrelacés. Une intrigante intrigue aux thèmes érotiques et occultes guide le personnage du joueur à travers le manoir victorien des Yelverton et un pays pervers inspiré des œuvres de Lovecraft et des peintures de Zdzisław Beksiński.” (Metacritic)

Lust for Darkness, du carnaval Vénitien amoureux au théâtre extrême

Tendresse Le jeu démarre dans votre appartement, et vous met dans la peau de Jonathan Moon à la recherche de sa femme. Reprenant des rêves du passé, Jonathan reçoit une lettre étrange laissée sur le pas de sa porte : une invitation pour se rendre dans un château. A vous de récupérer vos clés malgré des appels mystérieux, et de chercher sur votre ordinateur le point d’accès. Une fois sur place vous devez vous évaporer dans les bois afin de vous dissimuler en mode camouflage (C) au travers le trou d’un mur fissuré et faire attention aux gardes qui rôdent partout aux alentours. Suivez le chemin ouvert sur votre gauche derrière les voitures, pour accéder à un jardin. Fouillez les lieux et c’est ainsi que vous trouverez un masque que vous devrez porter avec des vêtements agrées. Amanda vous a laissé une lettre vous devez maintenant trouver l’invitation afin de pouvoir vous balader dans le manoir. Revenez sur vos pas, un des véhicules a une portière ouverte, il vous suffit alors de vous en emparer. Demi tour dans le jardin  et n’hésitez pas à écouter les conversations des personnages dans la cour. En vous promenant vous trouverez une porte éclairée avec un vigile, donnez lui l’invitation et entrez dans le château. A l’intérieur fouillez les lieux en allant à l’étage. C’est là que commence l’aventure. Vous devrez alors suivre une femme masquée jusqu’à son boudoir.

Bouffon vénitien lLe sexe fait tourner le monde et les développeurs l’ont bien compris : en outre de ce fait, l’un des éléments les plus frappant pour le public adulte, que ce soit dans l’horreur, dans la littérature ou mieux encore dans le cinéma, c’est bien le sexe.  En cause, l’horreur va donc puiser dans les spécificités socioculturelles propres à la société de l’époque. Tout prend sa source dans l’essence même de la religion judéo-chrétienne qui, au fil des temps, a laissé des marques, que dire, des cicatrices sur la culture occidentale. La vision de la sexualité est donc étriquée par les pamphlets de la bible, on repensera à Eve et la pomme empoisonnée, fruit interdit ou encore tout simplement à l’image de la femme dans cette version souvent rattachée au malin et à la luxure. Non loin de là, l’exemple le plus évident est sans doute dans le film l’Exorciste où la possédée se pénètre la vagin avec un crucifix. Une transgression biblique du malin face au divin. Ou encore quand Dracula suce ses victimes afin de conserver sa force et son immortalité. Dans Lust for Darkness, la sexualité est blasphématoire. C’est spectacle d’un Venise érotique qui dessert un éventail de désirs, de luxure et de sang. Or ici l’histoire est bien centrée sur son protagoniste à la recherche de son amour perdu. Le sexe devient donc un outil d’illustration de fond sur la forme de cet amour profond et est transposé au domaine de l’occulte.

 

Ode aux anarchistes des vices, les leçons du Marquis de Sade

Sade luxure ErotiqueSelon Sade “Tout est bon quand il est excessif.” un libertin d’une autre épopée où sexe rime avec excès. Il est toutefois important de souligner les limites actuelles du jeu vidéo quant à représenter les aspects excessifs du sexe. Vous vous apercevrez très vite qu’après avoir fouillé la chambre d’Amanda, vous trouverez d’une part une clé qui vous donne accès à un coffre avec des objets fétiches de la luxure et d’autre part une lettre coincée dans une boite sur une commode dont l’énigme pour l’ouvrir est un jeu d’enfant. Après quoi vous devrez trouver Amanda. Vous allez vite vous apercevoir que les temps de chargement ne sont pas rapides, et que le gameplay fait davantage penser à un point & clic plutôt qu’à un jeu d’aventure. Revenant dans le hall, tous les personnages se sont mis à nus et les vêtements se trouvent au sol.  Pénétrez via le corridor interdit, le spectacle en vaut la chandelle. La durée de vie du jeu n’excède pas deux heures, expérience relativement courte entre narratif et une horreur furtive et traditionnelle. Comparé à Agony, le jeu ne suit pas la même logique même s’il est lié aux enfers dans sa construction du monde. En effet tout est tendance actuelle d’inclure maintenant le sexe dans l’horreur vidéoludique, et de l’opposer aux enfers démoniaques. Tous les pêchés sont passés en revue et l’histoire personnelle de Jonathan devient une épine dans une botte de foin.

Libertains luxure ErotiqueUne cinématique de début qui vous met l’eau à la bouche, et l’on va vite supposer qu’il s’agit d’un rapport bestiale voir sado-masochiste à la frontière du viol. Quand Eyes Wide Shut est sorti, dans les salles de cinéma il y a eu de l’incompréhension. Tom Cruise tout comme Jonathan se retrouve parmi des membres d’une dévotion de l’occulte amenée par le club du libertinage. Sur les pas du chef d’œuvre de Kubrick, Lust for Darkness retrace nettement les aspects du film. On retrouvera l’ambiance glauque entre les deux œuvres intiment liées. D’un ton identique, l’esthétique visuelle comme l’immersion dans le manoir sont tout à fait semblables. On pensera également à une scène issue D’american Beauty avec la scène du désir représentée par des roses rouges que l’on retrouve dans la cinématique de début : les pétales rouges disparates sont mle symbole du désir et de la passion, une forme de lumière dans le film, mais de lumière dans Lust for Darkness. On glisse entre amour et passion alors ;  pour céder à la possession, au sang et aux tentacules de Cthulhu. H R Giger vient enfin mettre sa touche personnelle (notamment dans le monde parallèle) avec des décors qui, parallèlement à Agony, gagnent en terreur. Certains y voit des références à Clive Barker, mais nous ne sommes pas en accord avec ce point.

 

Par les sept enfers, entre luxure & folie lovecraftienne

Luxure ErotiqueVous allez très vite vous retrouver dans le monde parallèle des démons de la chair. En effet l’autre moitié du jeu Vous aurez à trouver trois clés pour en prendre le mécanisme afin d’ouvrir une porte, un petit chemin vous mène par des marches au fond d’une pièce où repose un masque étrange que allez devoir mettre mais attention vous ne devez pas le garder longtemps sous peine de devenir fou. Celui ci vous permet de voir des passages, des portes et bien évidemment des objets à regarder.  Les graphismes sont tout à fait propres peut être trop propres, pour un jeu de luxure. On remarquera des tapis parfaits  bien loin des vieilles demeures. Sans doute une volonté de la part des développeurs de rendre un aspect propre dans une partie de jeu. Plusieurs points sont repris de Lovecraft, tant la folie mentale, que les décors que les aspects du culte de Cthulhu.

Conclusion à huit clos

orgie luxure ErotiqueCe jeu s’adresse vraisemblablement à un public de niche, car 3/4 des joueurs n’apprécieront pas la durée de vie. tandis que les autres y prendront du plaisir. Hors des jeux type House party, ce jeu allie parfaitement Eyes Wide Shut, l’horreur et le vice. Lust for Darkness n’est pas un jeu incontournable mais il est intéressant sur plusieurs niveaux. Une ambiance dense  et spéciale pour plonge alors dans un point & clic et le gros soucis de ce jeu c’est le manque d’immersion.

Le gros plus demeurent dans la sexualité exacerbée, le symbolisme entre occulte et sexualité, une histoire plutôt banale menant sur une route sombre. Les graphismes sont tout naturellement les bienvenus on peut dire sans sourciller que c’est du travail propre. A testez donc si vous êtes un pêcheur multi récidiviste, et vous voulez vivre une expérience entre occulte et luxure. 

 

 

7.5

Author's rating

Overall rating

Graphismes
8.0
Histoire
6.0
Gameplay
6.0
Interface
7.0
État Global
7.5
The good
  • Prise en main intuitive
  • Atmosphère creepy et spéciale
  • Des graphismes au top
  • L'histoire avec une fin surprenante
  • Bon simulateur de club libertin
  • Références à Lovecraft et HR Giger
  • Des jump scares mesurés
  • Audio convainquant
The bad
  • Temps de chargement
  • Durée de vie : 2 heures seulement
  • Pas de sauvegardes automatiques
  • Mode camouflage à revoir
  • Plus un point & clic qu'un jeu d'aventure
About author
blackmedia

blackmedia

Passionnée par l’horreur depuis l’enfance, j’ai vu mon premier film très - trop ?- jeune. Que ce soit au premier ou second degré, mon amour pour "le côté obscur" s’est étendu progressivement aux jeux vidéos (Resident Evil, Silent Hill...), aux atmosphères post-apocalyptiques ou glauques (l'incontournable HP Lovecraft) ou encore aux jeux de plateau (Les demeures de l'épouvante...). Je satisfais mes envies créatrices via la photographie Urbex, le dessin, et - accessoirement - par une dévotion totale à l'écriture d'articles sur votre site de Dark Culture préféré ! Artiste Ouverte sur le monde

Your email address will not be published. Required fields are marked *