183 views
0

Planet Normads

Le jeu indépendant Planet Nomads a été développé et édité par Craneballs Studio : le titre est sorti sur Steam depuis le 25 mai 2017. Le studio met en avant les règles les plus élémentaires du code de survie quand on se retrouve dans une situation dangereuse. Voyons voir si effectivement le jeu se rapproche du mod FROSTALL de Skyrim à un détail prêt, il n’y a pas de gestion du froid ni de feu de camp dans Planet Normads.

Planet Nomads est un TPS/FPS  à monde ouvert, qui vous situe dans un vaisseau spatiale, lequel s’écrase sur un planétoïde inconnu. Dans la peau d’un astronaute scientifique,  vous êtes un intrus  sur ce nouveau territoire vierge et votre objectif, vous n’avez pas le choix, est d’explorer, de vous battre si nécessaire et de construire une nouvelle citadelle spatiale. Dès l’écran titre, vous avez plusieurs choix possibles, soit commencer une partie “création”, soit commencer une partie “survie” ou alors lancer le jeu dans l’état. Vous pouvez configurer le niveau de difficulté et les détails géographiques de l’astre. Notez que vous pouvez passer de la vue première personne à la vue troisième personne en appuyant simplement sur la touche “V”.

Planet Nomads, explorez une surface terrestre inhospitalière (Survivre)

Planet NomadsL’histoire vous situe en 2095, à recherche de vie organique dans la constellation d’Eridiani. Il se trouve qu’une exoplanète y abrite la vie : vous vous réveillez à bord de votre vaisseau, forcé d’évacuer les lieux à la plus grande vitesse.  Dans un premier temps vous allez devoir franchir toutes les pièces, aidé par un tutoriel, afin d’échapper à l’explosion qui menace le vaisseau. Cela va se faire à coup de passer les portes bloquées, reconnecter l’électricité, synthétiser des éléments mécaniques ou gazeux (comme l’uranium) ou encore vous déplacer à bord d’un véhicule. Nous avons de ce fait essayé toutes les options dans le choix du menu en passant par le mode survie, le mode création (déconseillé sans avoir suivi le tutoriel) ou encore le mode “nomade libre”.

A la fin de l’escapade fuite du vaisseau, il vous faudra vous en échapper dans un caisson de survie : votre conteneur se crache sur une planète inconnue.  Attention surveillez bien votre niveau d’oxygène ! Une fois sorti de votre caisson qui n’est visiblement pu en état, il vous faudra alors désintégrer de la roche et autres éléments de votre nouvel environnement afin d’en récupérer les composants. Une boussole située au dessus de votre écran vous indique les quatre points cardinaux pour vous éviter de vous désorienter. A vous de commencer par synthétiser une imprimante 3D d’urgence avec les éléments que vous aurez récupérer aux alentours. Après cela normalement le tutoriel touche à sa fin, et vous voilà largué dans la nature la plus sauvage !

Affrontez des créatures hostiles (S’adapter)

Planet NomadsVous n’aurez pas de suite à faire aux créatures peuplant cette planète : il vous faudra explorer un bon moment avant de tomber sur l’une d’entre elle. Vous êtes équipé d’un lance flammes (clic droit) par conséquent vous avez de quoi vous défendre. Sachez toutefois que celles-ci ne vous attaqueront pas toutes. Certaines sont pacifiques d’autres non. Généralement si vous êtes attaqué une musique de fond s’active. Les créatures sont plus belles les unes que les autres, on constate que le studio fait preuve de beaucoup d’imagination.  Hélas l’intelligence artificielle ne sera pas au rendez vous… Les animaux ne sont pas très intelligents et il vous sera très facile d’en venir à bout. Ceci est d’autant plus flagrant en mode normal.

Les graphismes sont donc plutôt beaux dans leur ensemble. On remarquera tout de même quelques polygones par si par là mais rien de bien méchant. C’est un style très coloré, haut en teintes. On peut notamment mettre en avant la beauté de l’eau ou encore le détail des parties mécaniques. Cependant dès que le climat change avec par exemple la venue de la pluie, ceci est très mal fait. Un point qui blesse donc pour le studio indépendant. Quant à la musique d’ambiance, on déplore l’absence de la nature. Comme par exemple le bruit des oiseaux, du vents dans les arbres. Vous n’aurez le droit qu’à des sons spécifiques. Comme par exemple pendant une attaque d’animal qui charge.

Bâtissez une exploitation futuriste complexe (Prospérer)

Planet NomadsAttention, ne choisissez pas le mode “création” sans avoir suivi le tutoriel, nous vous le déconseillons fortement ! Avec l’imprimante 3D vous pourrez déjà et quelques composants craft quelques objets qui vous seront utiles par la suite. Pour craft appuyez sur B puis sélectionner le bloc désiré. Glissé-le ensuite dans votre barre d’action numérotée en bas à droite. Si votre item est rouge c’est qu’il mal placé, s’il est jaune le positionnement par rapport au sol est correct. Vous pouvez effectuer une rotation de l’objet à placer avec la molette de votre souris. La prise en main de cet outil est loin d’être évidente. En effet, il est mal pensé et nécessitera un certain temps d’adaptation.

Les plus mauvais points du jeu se situent certainement par rapport à l’exploration, un territoire trop vide. Le studio dans sa version anticipée a beaucoup à peaufiner pour offrir une expérience vraiment unique à ses joueurs. Les créatures sont trop peu nombreuses, pas d’oiseaux et pas de poissons. Cela ampute fortement la durée de vie du jeu. En effet les joueurs se lasseront rapidement après avoir obtenu ce qui leur est nécessaire, ce qui est vraiment dommage ! Quand on pense les possibilités que dispose un tel titre on est tout de même surpris de finalement s’ennuyer.

Conclusion

Un jeu bac à sable séduisant par ses attraits multiples. Qualité graphique tout à fait correcte hormis quelques défauts, une version française propre et surtout le mode construction assez complexe. Toutefois il demeure un peu trop dur pour certains, même avec le tutoriel.  Alors si vous êtes adeptes des aventuriers intergalactiques perdus dans l’espace et échoués sur une planète inconnue à la Robinson Crusoé, foncez ! Quant aux modes de survie, ils sont très logiques. Ils respectent le code de survie de base en situation dangereuse, rien à redire. Après à vous de voir vous pouvez toujours jouer sans mais cela enlève du piquant à la partie nous pensons.

6.5

Author's rating

Overall rating

Graphismes
7.0
Contenu
5.0
Scénario
6.0
Gameplay
8.0
État Global
6.5
The good
  • Un environnement ouvert gigantesque
  • Des créatures originales
  • Des graphismes haut en couleur
  • Une version française propre
  • Les codes de survie respectés
The bad
  • Un manque de vie, on s'ennuie vite
  • Une prise en main du mode construction trop complexe